Malawi: l'annulation des élections invalidée

Copyright de l’image AFP
Image caption Selon la présidente Joyce Banda, le vote a été entaché de fraudes.

La commission électorale au Malawi a obtenu de la haute cour de justice la poursuite du décompte des voix des élections présidentielles et législatives du 20 Mai dernier.

Alors que la présidente sortante avait décrété l'annulation du scrutin.

La président du Malawi Joyce Banda avait dénoncé dans la semaine ce qu’elle appelait des fraudes criantes.

Vendredi soir, la commission électorale a annoncé que l’adversaire principal de la présidente, Peter Mutharika avait pris la tête avec 42% des voix alors que 30% des bulletins avaient été dépouillés.

Joyce Banda arrivait en seconde place avec 23% des voix selon la commission.

Mme Banda avait également accusé un parti sans le nommer, d’avoir infiltré et piraté le système de dépouillement de la commission électorale.

Mais le président de la commission avait rejeté ces accusations.

Environ 7.5 millions de personnes étaient appelé aux urnes mardi dernier pour cette élection, la cinquième depuis la fin du régime du parti unique il y a 20 ans.

C’était la première fois que le Malawi organisait des élections présidentielles, législatives et locales le même jour.