Guinée: l'opposition boycotte l'Assemblée

Les députés de l'opposition ont suspendu lundi leur participation aux sessions de l'Assemblée nationale en dénonçant le manque de dialogue avec le pouvoir.

Ces députés dénoncent aussi le non-respect des accords de juillet dernier. Des accords qui prévoyaient notamment la tenue des élections communautaires et communales au 1er trimestre de cette année. Et en décidant de suspendre leurs activités au sein de l'Assemblée nationales, les députés de l'opposition souhaitent que le pouvoir respecte sa part de contrat autour de ces accords.

Des accords qui prévoient aussi le choix d'un nouvel opérateur de saisie du fichier électoral et la tenue des élections communautaires autour du 1er trimestre de cette année. "Rien de tout cela n'est fait, les opposants ne viendront pas au parlement jusqu'à nouvel ordre" s'est révolté Fodé Oussou Fofana, un député de l'opposition.

Le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle déplore la décision des opposants. Ahmadou Damaro Camara affirme que l'opposition aurait pu poser son problème au niveau de l'Assemblé nationale.

L'opposition annonce qu'elle reprendra ses meetings bientôt pour interpeller la population sur la situation politique et dénoncer le manque de dialogue avec le pouvoir en place. Par ailleurs, elle menace de passer ensuite à la vitesse supérieure en organisant des manifestations dans les rues.