Nigeria: explosion à Yobe

  • 18 juin 2014
L'armée nigériane peine à contenir l'insurrection du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du pays.

Un travailleur hospitalier a déclaré à la BBC avoir personnellement dénombré 21 cadavres et qu'au moins 27 victimes avaient subi des blessures graves.

Les autorités nigérianes ont interdit les diffusions publiques du mondial dans quelques régions du pays en raison des violences perpétrées par la secte islamiste Boko Haram.

Cet attentat n'a pas été revendiqué.

Selon des témoins, un kamikaze dans un taxi s'est fait explosé à Damaturu dans l'État de Yobe.

Cela fait plus d'un an que l'Etat d'urgence a été décrété dans L'Etat de Yobe pour contrer l'insurrection meutrière de Boko Haram.

Plusieurs camions remplis de blessés ont été transportés à l'hôpital et pour l'instant, aucun mort n'est à déplorer. Un travailleur de la santé a déclaré à la BBC que de nombreuses victimes ont subi des blessures graves.

La population dit avoir entendu une forte explosion à l'extérieur d'une salle dans laquelle des fans de football suivaient la rencontre entre le Mexique et le Brésil.

Un habitant, Mohammed Kurkure Yobe, a donné des détails sur le lieu où l'explosion s'est produite:

"C'est un endroit très populaire. C'est là que les gens se réunissent habituellement.... à suivre les grands événements, des jeux ou des projections de films de sorte que vous pouvez imaginer qu'il était très fréquenté."

La police a déclaré avoir déployé des officiers sur place.

La semaine dernière, les autorités de l'Adamawa state dans le nord-est du pays ont interdit les diffusions publiques du mondial à cause de craintes par rapport à la sécurité.

La région a été minée par la violence perpétrée par la secte islamiste Boko Haram.

Le groupe a commis plusieurs attaques notamment dans les bars, les restaurants et les centres de diffusion en plein air.

Lire plus