Nigeria: explosion dans une université

kano Copyright de l’image BBC World Service
Image caption La ville est connue pour avoir déjà été la cible d’attentats par le groupe islamiste radical Boko Haram.

Une explosion a frappé l’école de la santé publique à Kano, deuxième ville du Nigeria, selon la police.

Au moins sept personnes ont été tuées dans l'explosion, a-t-elle ajouté. Un enseignant à l'université a déclaré à l’AFP que l'explosion semblait provenir d'un parking à côté de l'école.

La ville est connue pour avoir déjà été la cible d’attentats par le groupe islamiste radical Boko Haram, qui veut créer un Etat islamique dans le nord du Nigeria.

Cet incident survient moins d'une semaine après que quelque 21 personnes aient été tuées dans l'explosion d'une bombe devant un magasin dans l'état de Yobe, où les gens s'étaient rassemblés pour regarder un match de la Coupe du Monde. Les projections publiques de la Coupe du Monde dans certaines parties du Nigeria ont été interdites en raison des menaces de Boko Haram, qui veut renverser le gouvernement.

Boko Haram, qui signifie "l'éducation occidentale est interdite" dans la langue haoussa, a attiré l'attention internationale en avril après enlevé plus de 200 jeunes filles à Chibok, dans l'Etat de Borno. Les Etats de Borno, de Yobe et de l'Adamaoua ont été mis sous état d'urgence depuis mai 2013. Des milliers de personnes sont mortes dans le nord-est depuis que Boko Haram a lancé son insurrection en 2009.

L'armée du Nigeria a promis de renforcer la sécurité, mais il existe encore des attaques quotidiennes contre des villages dans les régions du nord-est.

Lire plus