Ouganda : les laissés-pour-compte

Les enfants des rues n'ont pas accès à l'éducation
Image caption Les enfants des rues n'ont pas accès à l'éducation

Les enfants des rues en Ouganda vivent sous la violence constante de la police, a affirmé Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié jeudi.

Les enfants ne sont pas protégés, l'organisation de défense des droits de l'homme déclare bien au contraire que certains policiers et agents de services publics passent ces enfants à tabac à l'aide "de fouets, de bâtons ou de câbles". En outre, ils sont généralement placés en détention où l'on tente de leur extorquer de l'argent.

Le rapport intitulé "Where Do You Want Us to Go?" (Où voulez-vous qu'on aille ?) dénonce les abus commis. Selon cette étude, la police et d'autres représentants des autorités constituent une source de violence plutôt qu'une protection.

Plus de la moitié des Ougandais ont moins de 15 ans, et les enfants représentent le plus grand groupe vivant dans la pauvreté.

On ne connaît pas le nombre d'enfants vivant dans la rue en Ouganda, mais selon une étude menée en 2013, ils seraient près de 10 000 au total.