Gaza : 13 soldats israéliens tués

  • 20 juillet 2014
Des soldats israéliens à Gaza Image copyright Reuters
Image caption Des soldats israéliens à Gaza

Treize soldats israéliens ont été tués durant les dernières 24 heures, à Gaza, ce qui porte à 18 le nombre de militaires de l’armée d’Israël tués depuis le début de l'offensive "Bordure protectrice", le 8 juillet.

Ces pertes sont survenues lorsqu'Israël a intensifié les frappes visant les Palestiniens, à Gaza.

C’est le bilan le plus lourd pour l’armée israélienne depuis 2006. Elle avait perdu cinq soldats depuis jeudi.

Deux civils israéliens ont aussi été tués depuis le début de l'offensive sur Gaza.

Plus de 425 Palestiniens, en majorité des civils, ont été tués durant la même période, à Gaza.

L’armée israélienne mène l’opération "Bordure protectrice" en représailles à des tirs de roquette lancés par le Hamas sur son territoire.

Le mouvement palestinien a rendu publiques samedi les conditions dans lesquelles il accepterait une trêve avec Israël.

Il a énuméré sept conditions, dont la levée complète du blocus de Gaza (en place depuis 2006), l'ouverture du poste-frontalier de Rafah avec l'Egypte, et la liberté de mouvement pour les habitants de Gaza, dans la zone frontalière avec Israël.

"L’armée israélienne accuse maintenant les hôpitaux, les écoles et les mosquées d’abriter des missiles du Hamas. Elle en veut aux civils", a dénoncé un habitant de Gaza, dans un entretien téléphonique avec BBC Afrique.

"Tout ce que demandent les Palestiniens, c’est la levée du blocus israélien sur la bande de Gaza", a-t-il déclaré.