L'Ouganda annule sa loi anti-gay

  • 1 août 2014
Des membres du collectif LGBT jubilant à l'annonce de l'abrogation de la loi. Image copyright AFP
Image caption Des membres du collectif LGBT jubilant à l'annonce de l'abrogation de la loi.

La Cour Constitutionnelle ougandaise a annulé vendredi la loi controversée qui réprimait l'homosexualité.

La décision de la cour a fait suite à une pétition déposée par le collectif LGBT, rassemblant les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les transsexuels du pays.

Le collectif soutenait que la loi avait été votée sans la présence suffisante de parlementaires, un avis que le Conseil constitutionnel a suivi en déclarant la loi "nulle et non-avenue".

Pour les signataires de la pétition, c'est une belle victoire, mais la bataille n'est pas terminée.

L'abrogation de la loi est intervenue six mois après le dépôt de la pétition.

Les partisans de la loi ont annoncé vendredi dans l'après-midi qu'ils ne baisseraient pas les bras.

Les parlementaires à l'origine de la loi sont soutenus par la puissante communauté religieuse des évangélistes qui avait poussé influencé l'adoption de la loi.

Un membre influent de cette communauté, le Pasteur Martin Sempa, a accusé la cour d'avoir été partisane.

"Nous demandons au Parlement d'enquêter sur l'indépendance du judiciaire. Cette décision est un déguisement judiciaire, c'est une insulte à tous ceux qui croient aux valeurs de la famille," a déclaré le pasteur Sempa.

Le président Museveni devrait s'exprimer samedi au sujet de l'annulation de cette loi.

Nombreux laissent entendre que le gouvernement aurait fait pression sur la Cour pour que la pétition soit examinée en urgence, c'est-à-dire avant que le président se rende au sommet Afrique-Etats-Unis ou il devrait rencontrer son homologue américain, Barack Obama.

Lire plus