Un hub sénégalais dirigé par des femmes

  • 7 août 2014
Les technologies de l'information de plus en plus accessibles aux femmes au Sénégal
Les technologies de l'information de plus en plus accessibles aux femmes au Sénégal

Les yeux de Coudy Binta Dé pétillent rien qu’au récit de ses débuts en tant que passionnée des ordinateurs.

La jeune femme de 24 ans raconte comment, enfant, elle se rendait sur le lieu de travail de sa mère, dans l’un des premiers départements du gouvernement sénégalais à disposer d’un ordinateur.

"Voir ces gros ordinateurs et leurs gros écrans noir avec l’écriture verte, c’était tout simplement incroyable pour moi" explique Melle Dé qui inspirée de cette expérience a baigné dedans pour aujourd’hui devenir ingénieur en informatique au Sénégal.

Les femmes occupent moins de 30% des emplois dans le secteur des technologies de l’information et en Afrique ce chiffre est encore plus bas.

Un rôle modèle

Pour encourager l’accroissement du nombre de femmes au Sénégal travaillant dans le secteur des informations technologiques, Melle Dé et trois de ses amies ingénieurs ont décidé de prendre les choses en main. Elles ont ainsi créé la première plateforme informatique dirigée par des femmes au Sénégal.

Ce Centre est basé dans le quartier afféré du Sacré Cœur, à Dakar, la capitale.

Il est surnommé Jjiguene Tech Hub Senegal – Jjiguene signifie "femme" en wolof, la langue la plus parlée au Sénégal.

La plupart des habitués du hub sont des femmes d’une vingtaine d’années. Certaines sont là pour apprendre, d’autres pour développer leurs idées entrepreneuriales.

"Toutes les histoires de réussite [au Sénégal] retracent le parcours d’hommes. (…) Mais nous avons toujours su qu’il y a beaucoup de femmes parfaites [pour cette industrie]."