La Séléka ne reconnaît pas Kamoun

  • 11 août 2014
Des combattants de la Séléka

Un porte-parole de la Séléka affirme que l'ex-coalition rebelle ne participera pas au gouvernement du nouveau Premier ministre centrafricain.

Abou Mal Mal Hissène a indiqué que son mouvement n'a pas été consulté alors qu'il contrôle encore la majeure partie de la Centrafrique.

" Sa nomination viole tous les accords signés jusque-là ", a déclaré à la BBC le capitaine Ibrahim Ahmat Nedjad, porte-parole de l'aile militaire de la Séléka.

" Nous avons été très déçus par cette nomination. Il est vrai que M. Kamoun a travaillé avec l'ancien président Michel Djotodia. Mais la Séléka est bien organisée, la Séléka dispose d'une branche politique, et par conséquent, nous ne reconnaissons pas M. Kamoun comme étant un membre de la Séléka", affirme Ibrahim Ahmat Nejad.

Le nouveau Premier ministre était jusque-là directeur de cabinet à la présidence de la république.

Spécialiste des finances, M. Kamoun a été directeur général du Trésor sous le président François Bozizé et directeur de cabinet de Michel Djotodia, qui a été récemment nommé, chef de la Séléka.

Selon le porte-parole de la présidence, la décision fait suite aux consultations des Forces vives de la Nation en concertation avec la communauté internationale.

Lire plus