Guinée : probable recrudescence d’Ebola

  • 18 août 2014
Copyright de l’image AFP

Plusieurs Guinéens ayant contractés l’épidémie d’Ebola quittent le Libéria pour recevoir des soins médicaux dans la ville de Macenta dans le Sud-Est du pays.

Le porte-parole du comité de riposte contre Ebola, le docteur Sakoba Keita craint que ces mouvements ne provoquent une recrudescence de la fièvre hémorragique dans cette ville du sud-est du pays. Beaucoup d’habitants de Macenta avaient été affectés entre les mois de mars et avril derniers. Aucun nouveau cas n’y a été enregistré depuis deux mois.

« Le nombre de cas dans le pays voisin, le Libéria augmente avec une incidence très élevée. Nos compatriotes qui sont là-bas ont tendance à revenir en Guinée pour trouver des soins meilleurs », a expliqué le docteur Sakoba Keita.

Ces malades provenant du Libéria risquent de contaminer d’autres personnes dans les familles qui les abritent faute de camps appropriés pour les recevoir à Macenta,a expliqué le porte-parole des ressortissants de cette région de la Guinée.

Les autorités guinéennes ont décidé de construire un centre à Gueckedou, une ville située aux frontières avec la Sierra Leone et le Libéria.

Mais les ressortissants de cette ville pensent qu’elle n’a pas les infrastructures nécessaires.

Entre temps, les autorités guinéennes ont annoncé qu’elles intensifieront les mesures d’urgence nationale déjà en vigueur en Guinée forestière.

Le Libéria voisin aussi a décidé d’intensifier la sécurité dans les centres de mises en quarantaine d’Ebola, après l’attaque et le pillage d’un de ces centres à Monrovia, la capitale.