Grands Lacs : des corps dans une rivière

  • 26 août 2014
Image copyright

Des dizaines de cadavres ont été aperçus flottant dans un lac situé entre le Burundi et le Rwanda près de la frontière avec la Tanzanie.

Les autorités de la province burundaise où les corps ont été vus indiquent que les victimes ne sont pas des citoyens burundais.

Mais la Police Nationale du Rwanda a également réfuté les allégations selon lesquelles les corps proviendraient du Rwanda.

La population locale, près du lac Rweru, y compris les pêcheurs, disent qu'ils ont commencé à voir les cadavres il y a quelques semaines.

La première victime aurait été jetée dans le lac en juillet et selon certains habitants de la localité, au moins 50 corps ont été répertoriés.

Cinq corps ont été vus, dimanche et lundi.

Un responsable burundais qui fait le tour du lac lundi, a déclaré à la BBC qu'il avait lui-même vu des corps enveloppés dans deux sacs.

Le fonctionnaire, Jean Berchmans Mpabansi, a déclaré qu'il n'a pas pu se rendre dans un autre endroit où plusieurs corps ont été signalés.

Il a déclaré que les victimes n'étaient pas des citoyens burundais parce qu'ils avaient été charriés par la rivière Akagera qui coule du Rwanda.

Des représentants de la police rwandaise qui ont visité le lac avec le responsable burundais ont indiqué que personne n’a été porté disparu sur le territoire rwandais.

Les corps sont souvent découverts à un stade avancé de décomposition, ce qui fait craindre des maladies.

La population locale est fortement tributaire du lac pour ses besoins en eau dans la province semi-aride de Muyinga située dans le nord-est du Burundi.