Nigeria : Jonathan en visite à Maiduguri

Des observateurs lient les visites de Jonathan dans le nord-est à des ambitions électoralistes. Copyright de l’image State house
Image caption Des observateurs lient les visites de Jonathan dans le nord-est à des ambitions électoralistes.

Goodluck Jonathan rencontre ses partisans dans un stade quadrillé par des soldats fortement armés, à Maiduguri, la capitale de Borno, l’Etat le plus touché par les attaques du groupe djihadiste Boko Haram.

Cette visite est la deuxième qu’il effectue dans cette ville, en moins de deux semaines.

La semaine dernière, il a rencontré à Maiduguri des soldats et des victimes des attaques de Boko Haram, une visite liée à des ambitions électoralistes, selon certains observateurs.

Deux jours avant sa visite de samedi, des hommes armés avaient tué 15 personnes, dont le chef traditionnel d’un village situé à quelques kilomètres de Maiduguri.

Les populations ne cessent de dénoncer l’inertie de son gouvernement devant les nombreux massacres perpétrés par des groupes armés dans le nord-est du Nigeria.

Chrétien du sud nigérian, Goodluck Jonathan sera opposé à un ancien général, Mohammadu Buhari, de confession musulmane, originaire du nord.

La ville de Maiduguri et ses environs font les frais d’attaques à répétition perpétrées par des djihadistes, qui ont tué plus de 10 mille personnes dans le nord-est du Nigeria, de 2009 à nos jours.