RDC : "réponse inadéquate de l’ONU "

 Des casques bleus sud-africains étaient basés à environ un kilomètre de Miriki.  Copyright de l’image AFP

La mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Minusco) a indiqué mercredi les Casques bleus stationnés à Miriki dans le Nord-Kivu "ont eu une réponse inadéquate" face au massacre sureau dans ce village en janvier.

Lors d'une conférence de presse, le chef de la force militaire de l'ONU a déclaré "qu'il faut tirer toutes les leçons, procéder à toutes les vérifications sur ce qui s'est passé".

Des casques bleus sud-africains étaient basés à environ un kilomètre du village et ne sont pas intervenus pour mettre un terme à la tuerie.

Près de 20 personnes, en majorité de la communauté Nande, ont été tuées dans la nuit du 6 au 7 janvier,

En juin 2014, 32 personnes avaient été tuées à Mutarule, au Sud-Kivu, sans l'intervention de la Monusco