" Epouses érythréennes : fausse alerte "

Copyright de l’image .

Les autorités érythréennes ont exprimé leur colère face à " la fausse information " qui a circulé, indiquaient que le gouvernement avait ordonné aux hommes érythréens d'épouser au moins deux femmes.

L’information a été publiée pour la première fois par "Crazy Monday ", un site internet Kenyan.

Elle s’été ensuite propagée à plusieurs pays africains.

Certains hommes ont indiqué sur les réseaux sociaux qu'ils étaient prêts à se rendre en Erythrée pour épouser une nouvelle épouse.

Au Nigeria et dans d’autres pays, cette information a été virale sur Tweeter pendant plusieurs jours avec des personnes partageant des liens sur la demande de visa pour l’Erythrée.

Le ministre érythréen de l’information Yemane Gebremeskel a pour sa part tweeté " la frénésie médiatique à propos de cette histoire est ridicule et épouvantable".