Dos Santos "va quitter" le pouvoir en 2018

Le président angolais José Eduardo dos Santos a annoncé qu'il quitterait le pouvoir en 2018 après avoir dirigé le pays depuis 1979.

Copyright de l’image AP

"J'ai pris la décision de quitter et de mettre fin à ma vie politique en 2018", a-t-il annoncé au congrès du parti au pouvoir le MPLA.

En 2001, M. Dos Santos avait déclaré qu'il ne se représenterait pas pour les prochaines élections présidentielles qui avaient été annulées après l'adoption d'une nouvelle constitution.

Les élections générales sont prévues dans le pays en Août 2017.

Les critiques accusent le président Dos Santos d'être un dictateur et son gouvernement d'avoir commis des violations des droits de l'homme.

L'Angola riche en diamants a connus une guerre civile qui a duré 27 ans.

L'ancienne colonie portuguaise vit une embellie économique depuis 2002 avec la fin de la guerre civile.

Mais les détracteurs du président soutiennent que l'essor économique ne privilégie qu'une certaine élite.