Nigeria : trois miliciens tués

Trois membres d'une milice locale engagés dans la lutte contre Boko Haram ont été tués par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, qui a blessé sept autres personnes, dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté des habitants mardi.

Copyright de l’image Nigeria Army

Les miliciens, qui provenaient du village de Chul, dans l'Etat de Borno, étaient en route, lundi soir, pour combattre le groupe islamiste, qui venait d'attaquer le village voisin de Huyum.

"Nous avons perdu trois de nos collègues dans (l'explosion) d'une bombe placée en bordure de la route, alors qu'ils se rendaient à Huyum pour combattre Boko Haram", a expliqué Adamu Galadima, un milicien d'Askira Uba.

"Les miliciens étaient à l'approche de Huyum (...) quand le pneu avant de leur véhicule a heurté une bombe qui avait été dissimulée par les assaillants", a-t-il ajouté.

Les mines avaient été placées par Boko Haram pour freiner l'arrivée de soldats et de miliciens d'Askira et d'autres hameaux alentours, selon Peter Makgwui, un habitant d'Huyum.

"Les miliciens de Chul ont entendu qu'il y avait une attaque et ils ont accouru pour contrer les hommes armés de Boko Haram quand ils ont heurté une bombe, qui en a tué trois et blessé sept", a-t-il précisé.

Copyright de l’image AP
Image caption Le 8 juin, Boko Haram avait tué 15 personnes lors d'un raid à Huyum, mettant le feu à tout le village à l'aide de carburant et volant les réserves de nourriture et de bétail.

Selon M. Makgwui, les islamistes sont arrivés à bord d'un pick-up et ils ont attaqué Huyum vers 19h30 (18h30 GMT), tirant dans tous les sens et forçant les habitants à se réfugier dans la brousse.

Une femme a été tuée dans cette attaque et une petite fille a été blessée par balle à la jambe, a-t-il ajouté.

Les assaillants venaient probablement de la forêt de Sambisa, non loin, un des fiefs historiques de Boko Haram.

Le 8 juin, Boko Haram avait tué 15 personnes lors d'un raid à Huyum, mettant le feu à tout le village à l'aide de carburant et volant les réserves de nourriture et de bétail.

Des mois plus tard, les habitants ont commencé à revenir dans le village pour reconstruire leurs maisons, suite à une série de victoires de l'armée nigériane contre Boko Haram.

Les autorités nigérianes considèrent que le groupe islamiste, dont l'insurrection a fait plus de 17.000 morts en six ans, sont "vaincus techniquement".

Mais on continue à observer des attaques sporadiques dans le nord-est du Nigeria et le Nord Cameroun.