L'ONU mène une enquête au Burundi

  • 19 mai 2016
Copyright de l’image

Une mission indépendante de l'ONU enquête est au Burundi sur des allégations de violations massives des droits de l'Homme.

La mission de cette équipe d'enqueteurs, sous le nom de l'EINUB, envoyée par le Haut commissariat aux droits de l'Homme va durer quatre mois.

Elle séjourne au Burundi depuis début mai mène des investigations sur toutes les atteintes aux droits humains depuis le début de la crise dans ce pays.

Le coordinateur du secrétariat de l'EINUB Jean-Jacques Purusi Sadiki arrivé mi-janvier à Bujumbura, a été accrédité auprès du ministère burundais des Relations extérieures lundi.

Le Haut-Commissaire chargé des droits de l'Homme Zeid Ra'ad Al Hussein a expliqué que les enquêteurs sont "libres de leurs mouvements", conformément à la résolution du Conseil des droits de l'Homme, qui a été accepté par le gouvernement du Burundi..

M. Al Hussein a précisé que les enquêteurs pourront même se rendre dans les pays voisins pour recueillir des témoignages auprès de réfugiés burundais, s'ils le jugent nécessaire.

A la suite d'accusations extrajudiciares de la part des autoriés burundais, le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a voté le 17 décembre à Genève une résolution demandant l'envoi en urgence d'experts indépendants pour enquêter sur les exactions commises au Burundi.

L'ONU, qui a répertorié au moins 345 cas de torture et mauvais traitements depuis le début de l'année, a également dénoncé des cas d'exécutions extrajudiciaires ou de disparitions forcées.