JO : un athlète kirghize exclu pour dopage

Copyright de l’image AFP
Image caption L'haltérophile kirghize avec un total de 339 kg soulevés avait terminé le 10 août 3e de la catégorie des - 69 kg.

Izza Artykov a été testé positif à la strychnine, un produit dopant. Il a également perdu la médaille de bronze qu'il a gagné dans la catégorie des moins de 69 kilos.

L'exclusion d'Artykov a été décidée par le TAS, chargé pour la première fois par le Comité international olympique de juger les cas de dopage en première instance comme en appel.

L'haltérophile kirghize avec un total de 339 kg soulevés avait terminé le 10 août 3e de la catégorie des - 69 kg.

L'épreuve avait été remportée par le Chinois Shi Zhiyong Shi qui avait surclassé à l'épaulé jeté le Turc Daniyar Ismayilov (351 kg).

Depuis de nombreuses années, l'haltérophilie est minée par les problèmes de dopage.

La Bulgarie, connue comme dominatrice de la discipline a été interdite de participation pour dopage.

Les huit haltérophiles russes qualifiés pour Rio ont également été écartés à la suite de la publication du rapport McLaren le 18 juillet, revélant un dopage d'État dans le pays.

Le 6 août dernier, l'haltérophile chypriote Antonis Martasides, contrôlé positif à une substance non précisée avait été exclu de sa délégation en partance pour les Jeux de Rio.