Sierra Leone: les Leone Stars sont inquiets pour leur avenir

Mohamed Bangura (à gauche) en action contre la Côte-d'Ivoire Copyright de l’image Getty Images
Image caption Mohamed Bangura (à gauche) en action contre la Côte-d'Ivoire

L'échec de la Sierra Leone pour se qualifier pour la Coupe d'Afrique des Nations 2017 signifie que leur attente pour jouer à nouveau lors de la finale se prolongera au moins 23 ans.

Les Leone Stars, qui se sont qualifiés la dernière fois en 1996, avait besoin d'une victoire contre la Côte-d'Ivoire dans le dernier match des éliminatoires en septembre, mais ne purent obtenir qu'un match nul 1-1.

Et avec la crise que traverse la Sierra Leone Football Association, l'élimination des qualifications de la Coupe du monde 2018, et une longue attente jusqu'à leur prochain match de compétition, l'équipe fait face à un avenir difficile.

Le buteur Kei Kamara, qui a marqué contre la Côte-d'Ivoire, craint que l'équipe ne reçoive pas le soutien dont elle a besoin pour réussir.

"Si nous nous qualifions pour la Coupe des Nations ou la Coupe du monde, alors tout va changer pour le football en Sierra Leone" a t-il déclaré.

"Pour être vraiment à votre meilleur, vous devez bien vous préparer", a t-il expliqué à BBC Sport. "Nous devons plus nous entraîner et jouer des matchs amicaux de la Fifa pour que l'équipe soit vraiment très en forme à l'avenir."

"Mais nous ne sommes pas une nation qui jouons beaucoup de matches amicaux."

Or, l'équipe de Sierra Leone est financée par le gouvernement à travers le ministère des Sports, qui ne considère pas les matchs amicaux comme faisant partie de ses responsabilités financières.

En conséquence, la Sierra Leone a joué seulement trois matches amicaux - contre le Nigeria, l'Angola et le Malawi - depuis février 2011 et en grande partie à ses propres frais.

L'ancien avant du Celtic Mohamed Bangura, qui joue maintenant en Chine, est aussi inquiet que l'équipe soit sans ressources suffisantes.

Il estime que les problèmes continueront aussi longtemps que les querelles internes au sein de la SLFA perdureront.

Bangura a déclaré à BBC Sport: "Nous les joueurs savons que nous avons les qualités pour rivaliser, et nous voulons entrer dans l'histoire en nous qualifiant pour un grand tournoi."

"Mais nous ne pouvons le faire s'il n'y a pas de paix au sein de la SLFA. Voilà pourquoi je prie pour que toutes les parties au sein de la SLFA se réunissent."

"Nous avons perdu des points que nous n'étions pas censés perdre au cours des éliminatoires de la CAN 2017, parce qu'il n'y avait pas de paix, ce qui a conduit à notre mauvaise préparation."

Lire plus