L’IAAF n’enquête plus sur le Qatar

L'actuel président de l'IAAF Sebastian Coe dit ne plus de rappellee plus avoir eu connaissance des rumeurs de corruption. Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'actuel président de l'IAAF Sebastian Coe dit ne plus de rappellee plus avoir eu connaissance des rumeurs de corruption.

L'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) a décidé de ne pas continuer son enquête sur les accusations de corruption concernant le Qatar à propos de l'attribution de l'organisation des Mondiaux d'athlétisme 2017.

L'enquête préliminaire de la commission d'éthique de l'IAAF n'a apporté "aucune preuve corroborant les rumeurs", a-t-elle déclaré.

En janvier dernier, le président de la Fédération britannique d'athlétisme, Ed Warner, avait accusé le Qatar sur la base de propos prêtés à l'actuel président de l'IAAF.

Sebastian Coe aurait déclaré que des délégués qataris avaient distribué des enveloppes contenant de l'argent, lors du vote organisé en 2011 désigner le pays organisateur des Mondiaux d'athlétisme 2017.

Mais, selon la commission d'éthique de l'IAAF, Sebastian Coe ne se rappelle plus avoir eu connaissance de ces rumeurs de corruption, ni en avoir parlé.