Dopage : la suspension de Rita Jeptoo prolongée

Rita Jeptoo a été contrôlée positive à l'EPO, une substance qui améliore les performances sportives en 2014 Copyright de l’image Getty Images
Image caption Rita Jeptoo a été contrôlée positive à l'EPO, une substance qui améliore les performances sportives en 2014

Elle est interdite de courir pendant encore 2 ans.

La marathonienne, Rita Jeptoo, a vu son interdiction de participer aux compétitions être prolongée.

Ce jugement du Tribunal arbitral du sport (TAS) prolonge la sanction de deux ans.

Jeptoo est la première athlète de haut niveau du Kenya à avoir échoué lors d'un test anti-dopage. En 2014, elle a été contrôlée positive à l'EPO, une substance qui améliore les performances sportives.

A ce moment-là, elle s'était défendue en déclarant qu'on lui avait prescrit des substances interdites dans un hôpital local après un accident de la route.

L'interdiction initiale de la triple championne du marathon de Boston devait expirer à la fin de ce mois.

Désormais, elle ne pourra plus concourir jusqu'au 30 octobre 2018 et a également été condamnée à une amende de 15 000 francs suisses (15 145 $).