Le championnat de football suspendu en RDC

Le gouvernement congolais a suspendu le championnat national de football de première division (LINAFOOT) craignant des "violences" autour de la fin du mandat du président Joseph Kabila, le 20 décembre.

Copyright de l’image JUNIOR KANNAH
Image caption Le gouvernement congolais a suspendu le championnat national de football de première division (LINAFOOT) craignant des "violences" autour de la fin du mandat du président Joseph Kabila, le 20 décembre.

La suspension ira du 15 décembre au 14 janvier".

"Cette mesure de suspension du championnat national de football du 15 décembre au 14 janvier" se justifie par des craintes d'"envahissement des terrains (ou de) jets des pierres" pendant les matchs, a déclaré le ministre de la Jeunesse et des Sports, Denis Kambayi, disant redouter que certains se livrent à "la provocation".

"Les dirigeants des clubs ont semblé être dépassés par l'encadrement des supporters", a ajouté le ministre, faisant référence à de récentes échauffourées entre partisans d'équipes adverses et la police à Kinshasa.

Depuis plusieurs mois, le public de Kinshasa profite des matchs disputés par les équipes de la Linafoot ou par les Léopards (onze national) pour entonner le chant "Yebela !" ("Fais gaffe !) ou lancer des "mandat esili" ("Le mandat est terminé") ou autres slogans hostiles à M. Kabila.

En mai 2014, 15 personnes au moins avaient été tués dans la capitale dans des violences ayant éclaté à l'issue du dernier match de la Linafoot.