Limogeage de la fédération: la FIFA menace le Mali

Copyright de l’image Getty Images
Image caption La FIFA a donné un délai au Mali pour rétablir la fédération locale.

La Fifa a dénoncé jeudi "l'ingérence des autorités politiques dans le sportif" avec le limogeage de dirigeants de la Fédération malienne de football (Femafoot).

"La décision ministérielle du (mercredi) 8 mars va à l'encontre" de l'indépendance des associations membres, indique la FIFA dans un communiqué.

La FIFA a donné un délai au Mali pour rétablir la fédération locale.

"Au cas où la décision ne serait pas annulée à la date de vendredi 10 mars, le cas serait automatiquement soumis au bureau du Conseil de la Fifa pour considération", ajoute le texte.

La Fifa a déjà suspendu des fédérations à cause de l'ingérence gouvernementale dans les affaires sportives.

Jeudi, un communiqué du ministère des Sports du Mali a annoncé "la dissolution du Comité exécutif de la Femafoot dirigé par le général de police Boubacar Baba Diarra", en raison de "la persistance de la crise au sein du football".

Copyright de l’image Malinet
Image caption Le Mali a été éliminé au premier tour de la CAN 2017 avec 2 points soit 2 matchs nuls contre l'Egypte (0-0) et l'Ouganda (1-1).

Un nouveau comité a été mis en place avec pour mandat de réunifier la famille du football, d'organiser une assemblée générale élective, de professionnaliser le championnat national et de se pencher sur les problèmes 'encadrement des équipes nationales", selon le texte.

Le général Boubacar Baba Diarra, avait été élu en octobre 2013 président de la fédération malienne de football.