Transfert au Barça: Neymar bientôt jugé

Le Barça est aussi poursuivi en tant que personne morale, de même que son club d'origine au Brésil, Santos. Copyright de l’image AFP
Image caption Le Barça est aussi poursuivi en tant que personne morale, de même que son club d'origine au Brésil, Santos.

Le juge en charge de l'enquête sur le transfert de l'attaquant brésilien Neymar au FC Barcelone a ordonné son renvoi devant un tribunal car selon lui, il y a des soupçons de corruption.

"Le magistrat renvoie devant un tribunal Neymar Da Silva Santos, ses parents, le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu et l'ex-président Alexandre Rosell", annonce ce communiqué de l'Audience nationale.

Cette juridiction est spécialisée dans les affaires complexes, précisant qu'ils sont poursuivis pour "corruption dans les affaires et escroquerie".

Le Barça est aussi poursuivi en tant que personne morale, de même que son club d'origine au Brésil, Santos.

L'affaire a pour origine une plainte déposée en Espagne par le fonds d'investissement brésilien DIS, propriétaire d'une partie des droits de Neymar et qui s'estimait léser par ce transfert.

"Transfert nébuleux"

Selon ce fonds, Neymar, ses proches, Santos et le Barça s'étaient arrangés en secret pour garantir le transfert de l'attaquant au club catalan et avaient en réalité accordé un montant supérieur à celui officiellement annoncé.

DIS avait reçu 40% des fonds versés officiellement à Santos pour ce transfert chiffré à 17 millions d'euros, soit 6,8 millions d'euros.

Mais le juge espagnol a estimé à 25 millions d'euros le montant réel du versement, et donc un manque à gagner pour DIS de l'ordre de 3,5 millions d'euros.

Pour garantir son remboursement en cas de condamnation, il a donc aussi décidé que les accusés devront verser au total une caution de ce montant.

Ce renvoi ne peut être contesté et les accusés disposent désormais de dix jours pour présenter leurs observations écrites.

Neymar, 25 ans, a toujours assuré être parti en Espagne uniquement "pour jouer au football", en ayant "une confiance absolue et aveugle en son père", son agent exclusif, ignorant le détail des contrats.