Papa Massata Diack supendu à vie

PMD a toujours nié ces accusations Copyright de l’image Getty Images
Image caption PMD a toujours nié ces accusations

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé lundi l'interdiction à vie infligée par l'IAAF au Sénégalais Papa Massata Diack (PMD), le fils de l'ancien directeur de l'IAAF Lamine Diack.

Les deux anciens responsables russes, Valentin Balakhnichev, l'ex-trésorier de l'IAAF, et Alexei Melnikov, l'ex-entraîneur de l'équipe nationale de marche, sont également concernés par cette mesure.

Ancien chargé de mission marketing au sein de la Fédération Internationale d'athlétisme (IAAF), PMD comme on le surnomme avait été contraint de quitter l'instance.

A lire aussi:

IAAF : un ex-conseiller de Lamine Diack incarcéré

Des prières à Dakar pour l'"otage" Diack

En 2016, il était sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour une affaire liée à des cas de corruption visant à couvrir des scandales de dopage d'athlètes russes.

Des chefs d'accusation lourds

A la tête de l'IAAF, où il a régné de 1999 à 2015, Lamine Diack est soupçonné d'avoir fermé les yeux, en échange d'argent, sur les cas de dopage pour permettre aux athlètes russes de participer aux Jeux olympiques de Londres 2012.

Corruption, blanchiment, mise en examen, dopage… il s'agit de chefs d'accusation lourds que les deux hommes ont niés jusqu'à présent.

Pour leur part, les arbitres du TAS ont conclu que les charges retenues contre les trois hommes, Papa Massata Diack, Valentin Balakhnichev et Alexei Melnikov étaient "établies".