Infantino: "le racisme est intolérable"

Le président de la Fifa Gianni Infantino a rappelé que les arbitres pourraient "interrompre voire mettre fin" à un match en cas d'actes raciste. Copyright de l’image AFP
Image caption Le président de la Fifa Gianni Infantino a rappelé que les arbitres pourraient "interrompre voire mettre fin" à un match en cas d'actes raciste.

La Fifa se montrera "extrêmement ferme" en cas d'actes discriminatoires ou racistes lors du Mondial-2018 en Russie.

Le président de la Fifa Gianni Infantino a rappelé que les arbitres pourraient "interrompre voire mettre fin" à un match en cas d'actes raciste.

"La lutte contre les actes discriminatoires ou racistes est une de nos grandes priorités", déclare Infantino dans un enregistrement vidéo transmis aux médias.

Selon lui, ce genre d'actes est intolérable et nous nous montrerons très fermes", a ajouté le patron du foot mondial qui espère "un Mondial du fair play sur et en dehors du terrain".

Les incidents racistes se répètent à intervalles réguliers dans les stades en Russie.

En juillet 2015, l'attaquant brésilien du Zenit Saint-Pétersbourg Hulk affirmait en être victime "à presque tous les matchs en Russie".

Les autorités russes assurent avoir pris le problème à bras le corps alors que le pays accueillera la Coupe du monde du 14 juin au 15 juillet prochain.