Nasri “regrette” ses paroles

Copyright de l’image AFP
Image caption Samir Nasri à l'aéroport de Donetsk en Ukraine à son retour vers Paris.

Samir Nasri, le milieu de terrain de l'équipe de France de football a présenté ses excuses aux supporters après son altercation avec un journaliste suite à l'élimination de l'équipe de France à l'Euro-2012.

Sur son compte Twitter, il a déclaré: “que les supporters et tout particulièrement les enfants sachent que je regrette sincèrement que mes paroles ait (sic, ndlr) pu les choquer. J'aime l'EDF, le football et j'ai un profond respect pour le public”.

Le joueur de Manchester City n’a pas présenté en revanche d’excuses au journaliste impliqué.

“Il s'agit d'une affaire personnelle entre quelques journalistes et moi. Je m'en expliquerai quand le moment sera venu”.

Le sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, a reconnu que le comportement de Nasri était dommageable pour l’image du joueur et de l'équipe de France. “Il y a surtout un problème Samir Nasri avec la presse.

C'est regrettable mais le vrai problème est avec la presse", a déclaré Laurent Blanc à la télévision française.

Samedi après le match perdu face à l'Espagne, Nasri a pris à partie un journaliste de l’AFP, accusant la presse d'écrire "de la merde".

Le journaliste lui a dit: "Casse-toi alors".

Cette réaction a provoqué la colère du joueur, qui revenant sur ses pas, a insulté le journaliste.

La Fédération française de football se réunira la semaine prochaine pour discuter du cas Nasri.