Le Bayern Munich punit 4-0 le Barça

  • 24 avril 2013
Thomas Müller
Image caption Thomas Müller (à droite), double buteur face au FC Barcelone

La première confrontation germano-hispanique des demi-finales de Ligue des Champions a accouché d'un match à sens unique en faveur des Munichois.

Pour le match aller de sa sixième demi-finale consécutive, le FC Barcelone a reçu une véritable leçon sur la pelouse de l'Allianz-Arena.

Etouffés de bout en bout, les joueurs de Tito Vilanova partiront avec un handicap de quatre buts au match retour sur leur pelouse du Nou Camp.

C'est presque peine perdue d'avance sachant que depuis la saison 1970-71, aucune équipe sur 155 n'a été éliminée après avoir gagné 4-0 à l'aller à domicile.

"Remonter un 4-0 sera très compliqué mais nous ferons tour pour repartir la tête haute en ayant donné le meilleur de nous-mêmes, a concédé le défenseur du Barça Daniel Alves sur le site de l'UEFA. Pour l'heure, nous ne pouvons que féliciter nos adversaires. Ils ont beaucoup mieux joué que nous."

Face au Barça, le Bayern Munich a effectivement enclenché la même mécanique que face à ses adversaires domestiques de la Bundesliga, remportée pour la 23e de son histoire, six journées avant le terme de la saison.

De bout en bout, la domination munichoise a été nette malgré une possession en faveur de leur adversaire (37% contre 63%).

Des décisions litigieuses de M. Kassai

Après plusieurs alertes, Thomas Müller a ouvert les hostilités sur une remise de la tête de Dante sur corner.

Malgré deux mains barcelonaises dans la surface de réparation, le score n'évoluera pas jusqu'à la 49e minute.

L'arbitre hongrois Viktor Kassai va alors valider le second but allemand inscrit par Mario Gomez mais entaché d'un hors-jeu.

Barcelone ne s'en remettra jamais avec un pauvre total de quatre tentatives de tirs sur l'ensemble de la rencontre.

D'autant plus difficile alors que la possession espagnole du ballon s'est limitée à une distance beaucoup trop lointaine pour inquiéter le gardien allemand Manuel Neuer.

"On sentait vraiment que nous étions prêts, a savouré l'ailier néerlandais du Bayern Arjen Robben. Nous nous sommes battus ensemble et tout a bien fonctionné défensivement. Ce fut la clé de la victoire."

Particulièrement en verve, Arjen Robben a accéléré le jeu sur les ailes pendant toute la rencontre tout comme le Français Franck Ribéry.

Le Hollandais a d'ailleurs inscrit le troisième but (73e) en arrivant tout en percussion du flanc droit, profitant au passage d'un écran de Müller sur Jordi Alba qui aurait pu être sanctionné.

Déjà mal en point, le Barça a coulé définitivement grâce au doublé de Thomas Müller (81e) étonnamment laissé seul dans la surface de réparation.

4-0 : Barcelone n'avait plus encaissé une telle humiliation en Ligue des Champions depuis le 5 novembre 1997 (0-4 contre le Dynamo Kiev au Camp Nou).

Après ces 90 minutes de cauchemar, difficile de croire que les Catalans vont fermer aux Bavarois la voie de Wembley et de la finale du 25 mai prochain.