Ghana - Zambie, un match sous tension

  • 6 septembre 2013
Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie
Image caption Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie

Les Zambiens ont été interdits de stade à Kumasi, à la veille de leur match décisif en vue de la Coupe du Monde.

Raison invoquée, l'horaire prévu pour l'entraînement des Chipolopolo était passé.

Les Zambiens étaient effectivement été arrivés en retard, leur avion n'ayant pas pu décoller en temps et en heure pour Kumasi, la ville où doit se dérouler la rencontre de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014.

La raison : Kumasi ne disposant pas d'aéroport international, les autorités ghanéennes n'ont pas autorisé un vol direct depuis Lusaka.

Alors qu'ils avaient embarqué dans leur appareil, les Zambiens avaient finalement dû retourner à leur hôtel de la capitale zambienne.

Un contretemps très mal perçu par les dirigeants zambiens.

Eric Mwanza, le chargé de communication de l'équipe nationale se déclarait alors déçu par la situation.

C'est finalement jeudi, soit à la veille de la rencontre que la délégation zambienne a pu rejoindre Kumasi, au terme d'un trajet passant par Accra la capitale ghanéenne.

La Fédération zambienne a publié une photo des Chipololpolo sur le tarmac de l'aéroport, tandis que la Fédération ghanéenne publiait elle un communiqué assurant de sa bonne foi dans l'affaire et dénonçant les manoeuvres des médias zambiens.

Un épisode qui risque en tout cas de laisser des traces et d'attiser encore la tension.

D'autant que la confrontation entre les deux sélections avait commencé dans la semaine avec les déclarations de plusieurs joueurs ghanéens.

Derek Boateng, l'attaquant ghanéen avait appelé les supporteurs des Black Stars à "traiter les Zambiens de la pire des manières".

André Ayew, l'attaquant ghanéen, de retour très récemment en sélection, avait lui souhaité une victoire ghanéenne pour selon lui, "faire taire des zambiens qui parlent trop".

Lors de leur première confrontation dans le groupe D, les Zambiens avaient battu les Ghanéens, 1 but à 0.