Football : la valse des entraîneurs

  • 7 août 2014
Sabri Lamouchi a démissionné de son poste de sélectionneur de l'équipe de Côte d'Ivoire de football après l'élimination des Éléphants en phase de poule du Mondial brésilien Image copyright Reuters
Image caption Sabri Lamouchi a démissionné de son poste de sélectionneur de l'équipe de Côte d'Ivoire

Quand les résultats ne suivent pas les objectifs avancés lors des grandes compétitions, souvent l’entraîneur, en première ligne, passe à la trappe.

La fin de la Coupe du Monde au Brésil le mois dernier, et l’issue du second tour des matchs de qualification pour la CAN 2015 au Maroc la semaine dernière ont provoqué certains changements au sein des sélections africaines dont voici un aperçu.

Le départ après l’échec

Comme attendu, Sabri Lamouchi a lui-même annoncé sa démission après l’élimination des Éléphants en phase de poule du Mondial brésilien. Son bilan à la tête d'une des équipes aux individualités les plus douées du continent est jugé décevant pour la Côte d’Ivoire (élimination en quart de finale de la CAN 2013 et au 1er tour du Mondial 2014).

La nomination du champion d’Afrique 2012 avec la Zambie, Hervé Renard relance les espoirs ivoiriens en vue de la CAN 2015 au Maroc.

Le Zimbabwéen Ian Gorowa a lui aussi démissionné de son poste à la tête des Warriors, (les Guerriers) pour incompatibilité avec les dirigeants zimbabwéens et des impayés de salaire. Le Zimbabwe s’est incliné au premier tour des éliminatoires de la CAN 2015 face à la Tanzanie.

Image caption Adel Amrouche a été démis de ses fonctions de sélectionneur de l'équipe du Kenya

Dans d’autres cas, ce sont les dirigeants qui prennent les devants. La surprenante qualification du Lesotho face au Kenya (1-0 au total des deux matchs) a poussé les dirigeants kenyans à renvoyer sur le champ Adel Amrouche, l’entraîneur algérien des Harambee Stars. C’est désormais l’Écossais Bobby Williamson qui est aux commandes de l’équipe.

Patrice Neveu a, lui, eu droit à trois jours de sursis, mais pas plus, avant d’être limogé après la défaite 1-0 à Nouakchott de la Mauritanie face à l’Ouganda (3-0 au total des deux matchs).

Lire plus