Ebola : la CAF se positionne

Hasan Shehata (G) au tirage au sort des éliminatoires pour la CAN 2015 au Maroc, au siège de la CAF au Caire, le 27 avril 2014 Copyright de l’image AFP
Image caption Tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2015, au siège de la CAF, le 27 avril 2014

La Confédération Africaine de Football (CAF) a envoyé mardi à ses 54 associations membres une circulaire annonçant la délocalisation des matchs de qualification pour la CAN 2015, prévus dans les pays affectés par le virus Ebola.

En conséquence, les rencontres Guinée – Togo (5 septembre) et Sierra-Leone – RD Congo (10 septembre) devront se jouer sur terrain neutre, la Guinée et la Sierra Leone étant chargées des démarches pour le trouver.

Mercredi soir l’AFP faisait savoir selon une source officielle que le match entre la Sierra Leone et la RDC se jouerait à Accra au Ghana.

La décision de la CAF était très attendue là-dessus, alors qu’en l’absence de position claire, certaines fédérations ont pris les devants (Seychelles) ou fait appel à elle (Togo).

Craintes des fédérations

Mercredi, la Fédération rwandaise de football a demandé à la CAF de déplacer le lieu du match de ses joueurs face au Nigeria. Les Amavubi (Guêpes) sont censées jouer leur premier match de qualification contre les Super Eagles à Calabar, au Nigeria.

Pour rappel, trois personnes ont succombé au virus Ebola au Nigeria ces dernières semaines.

L’épidémie qui a éclaté en début d’année en Guinée avant d’atteindre le Liberia et la Sierra Leone est apparu au Nigeria après le voyage du Libérien décédé dans la métropole Lagos.

Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé, au 9 août 2014, 1013 personnes ont été tuées par l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest cette année.

Le week-end dernier, la Fédération togolaise de football avait appelé la CAF à changer le lieu de la rencontre entre ses Éperviers et le Syli national de Guinée prévue le 4 septembre à Conakry.

Déjà, lors de la deuxième phase des éliminatoires de la CAN 2015, l’équipe des Seychelles qui devait recevoir celle de la Sierra Leone à Victoria le 2 août avait déclaré forfait. Les autorités du pays avaient refusé d’accueillir les Leone Stars sur leur territoire de peur d’une propagation de la maladie.

Lire plus