Le président philippin Rodriguo Dutertes'excuse