RDC : suspension du dialogue

Les fouilles des véhicules se multiplient a la nuit tombée
Image caption Kinshasa, la capitale vit dans l'incertitude

Selon Valentin Mubake, conseiller politique de l'opposant Etienne Tshisekedi, la principale pomme de discorde est le sort qui sera réservé au chef de l'Etat après le 19 décembre.

La majorité au pouvoir et l'aile modérée de l'opposition estiment que le président Kabila doit rester en poste jusqu'à l'élection de son successeur.

L'église catholique qui assure la médiation, constate l'impasse dans les discussions et renvoie la reprise des travaux au mercredi 21 décembre.

Les évêques, qui font office de médiateurs doivent se rendre ce samedi soir à Rome pour rencontrer le pape François.

Dans la capitale, les patrouilles et les fouilles des véhicules se multiplient à la nuit tombée.

Le championnat de football a été suspendu pour un mois.

Quant aux réseaux sociaux, les autorités ont exigé qu'ils soient coupés à partir de ce dimanche.