Maurice : un parti quitte le gouvernement

Le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD), Xavier Luc Duval, a annoncé sa démission du gouvernement dans lequel il occupait les fonctions de Premier ministre adjoint et de ministre du Tourisme.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le PMSD disposait de trois ministres, qui ont tous signifié leur intention de quitter le gouvernement, et il compte 11 députés.

Le PMSD disposait de trois ministres, qui ont tous signifié leur intention de quitter le gouvernement, et il compte 11 députés.

"Je quitte le gouvernement parce que je ne suis pas d'accord avec la version actuelle du Prosecution bill", a déclaré Xavier Luc Duval à la presse.

Au centre de la controverse, ce projet de loi, de son nom complet Prosecution Commission Bill, est à l'agenda des travaux parlementaires ce mardi.

Avec le départ du PMSD, le gouvernement se retrouve avec seulement deux partenaires ; le Mouvement socialiste militant (MSM) du Premier ministre Aneerood Jugnauth et le Mouvement libérateur.

Les deux partis comptent 39 députés au total, ce qui représente la majorité relative sur une assemblée de 69 députés

Le texte en question prévoit d'encadrer la fonction de Directeur des poursuites publiques (DPP) en créant une commission responsable des poursuites (Prosecution Commission), via un amendement à la constitution.

Cette loi portait sur la création d'une Commission des poursuites qui aura pour tâche de rendre le Directeur des poursuites publiques (DPP) «redevable» de ses décisions.

Avec cette démission collective le gouvernement est fragilisé.

Sur le même sujet