La RDC élue au conseil des droits de l'Homme de l'ONU

Le président Congolais Joseph Kabila lors de la 72ème session des Nations unies Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président Congolais Joseph Kabila lors de la 72ème session des Nations unies

La République démocratique du Congo a été élue au conseil des Nations unies aux droits de l'Homme ce lundi.

Les Etats-Unis et des ONG s'étaient opposés à son élection dans le conseil des droits de l'Homme à cause du bilan « négatif » du pays en la matière.

Le pays a pourtant été élu avec « une majorité écrasante » de 151 voix sur les 123 voix dont avaient besoin la RDC, a rapporté à BBC Afrique, Marie-Ange Mushebekwa, ministre congolaise des droits de l'homme.

« Je remercie tous les états qui nous ont fait confiance et qui n'ont pas cédé à la pression d'où qu'elle soit venue «, a déclaré la ministre avant de s'engager à s'impliquer davantage à la promotion et à la protection des droits de l'homme.

Lire aussi:

Dans un communiqué, l'ONG Human Rights Watch, a réagi à cette élection en estimant qu'il s'agit d'une insulte pour les nombreuses victimes des abus commis par le gouvernement congolais à travers le pays.

Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU et qui doit se rendre prochainement à Kinshasa, avait jugé que le soutien à la candidature de la RDC était "un manquement inexcusable" à la promotion des droits de l'homme par les pays africains.

Regarder aussi sur la crise politique en RDC:

Media playback is unsupported on your device
Les États-Unis appellent au respect de la Constitution en RDC