Le cours du groupe du prince Al-Walid chute de près de 10%

Prince Al-Walid ben Talal, Kingdom Holding Company, Arabie saoudite, BBC Afrique, Tadawul All-Shares, Tasi Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le prince Al-Walid détient 95% du groupe d'investissement Kingdom Holding Company

Le milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal fait partie des princes et ministres arrêtés dans une purge sans précédent en Arabie Saoudite.

Au lendemain de son arrestation, le cours de Kingdom Holding Company, a chuté de 9,9% à l'ouverture ce dimanche.

Cette société internationale d'investissement est détenue à 95% par le prince et milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal.

L'indice Tadawul All-Shares (Tasi), la Bourse la plus importante des pays arabes, était également en baisse, de 1,6%, une minute seulement après son ouverture.

Conséquence directe de l'annonce de l'arrestation de onze princes, quatre ministres et de dizaines d'anciens ministres.

Ils ont été arrêtés samedi soir en Arabie saoudite, selon des médias.

Parallèlement, les puissants chefs de la Garde nationale saoudienne, une force d'élite intérieure, et de la Marine ont été limogés.

Ces arrestations et limogeages sont intervenus quelques heures après la création, par décret royal, d'une commission anticorruption dirigée par le prince héritier et homme fort du royaume, Mohammed ben Salmane, âgé de 32 ans et surnommé "MBS".

Depuis le début de l'année, Kingdom Holding Co a perdu environ 15% de sa valeur mais la société a annoncé une hausse de ses profits pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de l'année.

À lire aussi :

Les Saoudiennes autorisées à conduire

Arabie Saoudite : un chroniqueur suspendu pour blasphème

Arabie Saoudite : une image "porno" fait scandale