Des tensions entre Tunis et Abou Dhabi

Des femmes détentrices de passeports tunisiens ont déclaré avoir été interdites d'embarquer sur des vols d'Emirates. Copyright de l’image Reuters
Image caption Des Tunisiennes déclarent avoir été interdites d'embarquer sur des vols d'Emirates.

Par crainte d'attentats terroristes, la compagnie Emirates à interdit ses vols à des femmes tunisiennes. Par mesure de rétorsion, la Tunisie a suspendu les vols de la compagnie émiratie vers Tunis.

Des Tunisiennes ont déclaré vendredi avoir été interdites d'embarquer dans des avions d'Emirates en direction des Emirats Arabes Unis.

Selon elles, aucune raison ne leur a été donnée lorsque le personnel d'Emirates leur a interdit de monter à bord des avions de la compagnie.

Lundi, une porte-parole du gouvernement tunisien a déclaré que les autorités émiraties avaient reçu des "informations sérieuses sur la sécurité, concernant la possibilité d'une attaque terroriste" pouvant être menée par des femmes détentrices de passeports tunisiens.

Une "solution appropriée"

Selon Saida Garrach, la compagnie Emirates avait reçu des "instructions claires" du gouvernement émirati pour refuser aux femmes tunisiennes d'accéder à ses avions.

Même si la Tunisie comprend les préoccupations des Emirats Arabes Unis, elle ne peut "accepter la façon dont les femmes tunisiennes ont été traitées", a soutenu Mme Garrach.

Le gouvernement tunisien affirme que ses fonctionnaires ont dû intervenir plusieurs fois pour aider des passagères bloquées à Tunis et à Abu Dhabi.

Samedi, le ministère tunisien des Transports a déclaré que la suspension des vols d'Emirates vers Tunis allait rester en vigueur jusqu'à ce qu'une "solution appropriée" soit trouvée.

Les relations entre les Emirats et la Tunisie se sont détériorées après la révolution tunisienne de 2011 et le passage au pouvoir du parti islamiste Ennahdha, entre fin 2011 et début 2014.

Cette formation politique tunisienne entretient des relations étroites avec le Qatar. Une crise diplomatique oppose depuis six mois Doha aux Emirats et à l'Arabie Saoudite.

Sur le même sujet