En RDC, le gouvernement fustige une rhétorique incendiaire de l'Eglise

En RDC, le gouvernement fustige une rhétorique incendiaire de l'Eglise

La réponse des autorités congolaises au propos du Cardinal Laurent Monsengwo ne s'est pas fait attendre.

Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement a comdamné une déclaration politique d'une rare violence.

Hier l'influent archevêque de Kinshasa avait qualifié de barbarie la répression de la marche anti-Kabila organisée par les Chrétiens de Kinshasa.

Une marche au cours de laquelle au moins douze personnes ont été tuées selon les organisateurs.

Reportage, Poly Muzalia