A la Haye, Bemba tente de faire annuler sa condamnation

Il avait été condamné en juin dernier à 18 ans de prison pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis en Centrafrique.

Mardi, l'ancien vice-président de la RDC, Jean-Pierre Bemba, est reparti à la barre devant la Cour pénale internationale.

Son objectif, faire annuler sa condamnation.

Récit, Lamine Nouriddine Konkobo