A Singapour, la quinquagénaire qui se sert de l'art contre la solitude
Media playback is unsupported on your device

A Singapour, la quinquagénaire qui se sert de l'art contre la solitude

Saviez-vous que le sentiment de solitude est aussi mauvais pour la santé que la cigarette ou le manque d'exercice?

Belinda Low se sentait seule et pour se prémunir contre le mal adjacent, elle a décidé d'y remédier.

Elle s'est mise à 55 ans à la peinture.

Et aujourd'hui on peut admirer ses œuvres sur les murs de Singapour.

Récit, Emmanuel Coste.