Apatride, de père en fils
Media playback is unsupported on your device

Apatride, de père en fils

Depuis plus de cinq décennies, 4000 membres de la communauté zimbabwéenne Shona vivent de façon invisible parmi les Kenyans. Leurs ancêtres n'ont jamais été reconnus par le gouvernement kenyan, ni par les autorités zimbabwéenne.