Boxe : Muhammad Ali suspendu deux ans

Muhamad Ali (dossard rouge) avait été éliminé dès les 8e de finale dans la catégorie poids mouches lors des JO de Rio. Copyright de l’image Julian Finney
Image caption Muhamad Ali (dossard rouge) avait été éliminé dès les 8e de finale dans la catégorie poids mouches lors des JO de Rio.

Le boxeur olympique britannique Muhammad Ali a été banni de toutes compétitions pendant deux ans, après avoir échoué à un test de dépistage de drogue.

L'athlète de 21 ans a été testé positif au stéroïde anabolisant, la trenbolone, lors des "World Series of Boxing" au Maroc en avril dernier.

"Ils n'ont trouvé que deux nanogrammes, je ne peux pas l'expliquer", a réagi Ali.

Il a soutenu qu'il avait peut-être mangé de la viande contaminée au Maroc, ou qu'il avait bu une boisson contenant le stéroïde destinée à son père.

La Fédération internationale de la Boxe( AIBA) avait d'abord reconnu que le jeune boxeur n'avait pas pris la substance avec l'intention de tricher.

L'instance avait ensuite décidé de le suspendre à titre provisoire en octobre dernier.

Mais l'AIBA a finalement estimé qu'Ali n'avait pas fourni suffisamment de preuves pour se disculper.

A lire aussi :

Boxe: un duel Pacquiao-Amir Khan en avril

Boxe : le grand retour de Floyd Mayweather

Boxe: Tyson Fury autorisé à combattre

Copyright de l’image YURI CORTEZ
Image caption Muhamad Ali (dossard rouge) avait été éliminé dès les 8e de finale dans la catégorie poids mouches lors des JO de Rio.

Ali devient le premier membre de l'équipe de boxe britannique à échouer à un test de drogue pour une substance interdite et il ne sera autorisé à participer à une compétition qu'à partir de mai 2019.

Le vice-champion d'Europe a jugé «extrême» la durée de sa suspension.

Il va désormais "se concentrer sur les JO de Tokyo en 2020.

La trenbolone, qui soutient la croissance musculaire, est sur la liste des substances interdites par l'Agence mondiale antidopage.

Sur le même sujet