Gupta : des membres de la riche famille arrêtés en Afrique du Sud

Copyright de l’image Présidence de l'Afrique du Sud
Image caption Une poignée de mains de Jacob Zuma avec Atul Gupta, un membre de la fratrie d'origine indienne impliquée dans une affaire de corruption en Afrique du Sud.

Une unité d'élite de la police sud-africaine a fait irruption dans la maison des Gupta, la riche famille indienne impliquée dans des scandales de corruption avec Jacob Zuma.

Selon les médias locaux, trois personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles un des frères Gupta.

Selon la police, deux autres personnes vont se rendre. Ce raid entre dans le cadre d'une enquête pour corruption.

La famille Gupta a été accusée d'utiliser ses relations d'amitié avec le président Jacob Zuma pour exercer une énorme influence politique, pour ses intérêts économiques.

Copyright de l’image EPA
Image caption Des policiers sud-africains devant un domicile des Gupta à Johannesburg

La richissime fratrie d'industriels indiens, proches du président Jacob Zuma, est au cœur d'un gros scandale politico-financier en Afrique du Sud.

Les membres de la famille démentent ces accusations. Cette intervention policière survient au moment où le président sud-africain fait face à une pression de la part des responsables de son parti, qui le poussent à la démission.

En juin 2017, une nouvelle série d'emails explosifs, rendus publics par les médias, révélaient que la famille Gupta aurait reçu plus de 400 millions de dollars en pots-de-vin.

Ces millions de dollars ont été versés par la compagnie ferroviaire publique, dans le cadre d'un appel d'offres pour l'achat de locomotives.

Les emails fuités révèlent l'ampleur des liens entre la puissante famille d'hommes d'affaires indiens et le président Jacob Zuma, ainsi que l'influence que les Gupta exercent directement sur le chef de l'Etat, les ministres et les entreprises publiques.

La publication de ces emails suggère que l'ANC, le parti au pouvoir, ne contrôle plus l'appareil d'Etat.

Sur le même sujet