Ce que Weah est allé faire en France

Georges Weah et Emmanuel Macron Copyright de l’image Getty Images
Image caption George Weah et Emmanuel Macron

Le président du Liberia est allé chercher de l'aide à Paris pour relancer l'économie de son pays et offrir des emplois aux jeunes.

George Weah, actuellement en visite officielle en France, a été reçu par son homologue français Emmanuel Macron, à l'Elysée.

Les deux chefs d'Etat ont évoqué les défis auxquels le Liberia fait face, en particulier la croissance économique et l'emploi de la jeunesse.

Il est allé chercher à Paris un soutien pour relancer l'économie de son pays, dont les besoins sont énormes, notamment en matière d'infrastructures, d'éducation et de santé.

Le président libérien a souhaité par exemple que la France participe au financement de 1.500 km de routes prévues par son gouvernement.

Il a rappelé que son objectif était de sortir le Liberia de la pauvreté. "Je veux offrir à mon peuple les mêmes opportunités et les mêmes chances de réussite que celles que la France m'a offertes. Les électeurs m'ont chargé d'une lourde responsabilité : celle de sortir les Libériens de la pauvreté et par la suite de les emmener vers la paix et la prospérité", a souligné le président libérien.

Emmanuel Macron, qui a salué la relance des relations bilatérales entre les deux pays, a également répondu à l'appel lancé par son homologue libérien.

Le Liberia sera l'une des priorités de la France en matière d'aide au développement.

"Nous avons d'abord souhaité inscrire le Liberia sur la liste des pays prioritaires de notre aide au développement, ce fut fait le 8 février dernier", a rappelé le président français.

"L'implication de la France pour aider au financement des infrastructures en particulier, au-delà des engagements strictement bilatéraux, se fera dès cette année. Les initiatives que nous avons prises en particulier sur le sport et le financement, à travers diverses facilités, sera effectif dès cette année", a assuré M. Macron.

Les deux hommes ont également évoqué le rôle du sport comme facteur de développement.

Ils veulent créer une plate-forme pour mobiliser des financements sur des projets sportifs en Afrique et développer une économie du sport sur le continent.

Sur le même sujet

Lire plus