Jacob Zuma comparait au box des accusés pour corruption.

Jacob Zuma, se dit victime d'une machination politique. C'est ce que l'ancien président sud-africain a déclaré au premier jour de son procès pour corruption

Deux mois après sa démission, Jacob Zuma a comparu dans le box des accusés de la Haute-cour de Durban. L'audience a été aussitôt renvoyée au 8 juin pour permettre aux parties de peaufiner leurs arguments. Sujet de Lamine Nourridine Konkobo.