Kigali et Paris en parfait accord

Les présidents Kagamé et Macron à l'Élysée Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les présidents Kagamé et Macron à l'Élysée

C'est Emmanuel Macron qui a confirmé le soutien français à cette candidature. « S'il y a une candidature africaine au poste de secrétaire général de la Francophonie, elle aurait beaucoup de sens. Si elle était africaine et féminine, elle aurait encore plus de sens. Et donc, je crois qu'à ce titre la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo, a toutes les compétences pour exercer cette fonction. Je crois qu'avoir une candidate africaine est une très bonne nouvelle et, à ce titre, je la soutiendrai », a déclaré Emmanuel Macron à l'issue de sa rencontre, à l'Élysée, ce 23 mai, avec son homologue rwandais Paul Kagamé.

Paul Kagamé a pour sa part souligné sa volonté de « contribuer à la Francophonie », rappelant que « le Rwanda n'a jamais quitté l'organisation ». Dans le cadre de cette candidature, le président rwandais a insisté sur l'importance du consensus et du soutien des membres africains de la Francophonie, mais aussi du soutien, désormais officiel, de la France.

Sur le même sujet

Lire plus