Une attaque du QG du G5 Sahel fait six morts au Mali

Le quartier général de la force du G5 Sahel après l'attaque à Sévaré. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le quartier général de la force du G5 Sahel après l'attaque à Sévaré.

Six personnes, dont deux soldats maliens et un civil, ont été tués vendredi en même temps que trois assaillants, lors d'une attaque contre le quartier général de la force du G5 Sahel à Sévaré, dans le centre du pays, selon une source sécuritaire citée par l'AFP.

L'attaque revendiquée par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, principale alliance djihadiste du Sahel, liée à Al-Qaïda, a aussi fait plusieurs blessés.

Elle a été revendiquée dans un appel téléphonique d'un de ses porte-paroles à l'agence privée mauritanienne Al-Akhbar.

Selon une source militaire, un kamikaze avait lancé cette attaque en voulant forcer l'entrée du camp. Quatre suspects ont été arrêtés, selon le général Sidi Alassane Touré, gouverneur de Mopti, chef-lieu de la région.

Lire aussi :

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un soldat observe les dégâts de l'attaque en passant.

Cette agression intervient à trois jours seulement d'une rencontre à Nouakchott, la capitale mauritanienne, entre le président français Emmanuel Macron et ses homologues du G5 Sahel.

C'est la première attaque contre le quartier général de la force conjointe du G5 Sahel installé à Sévaré depuis octobre 2017.

Cette force qui lutte contre les djihadistes, regroupe des soldats du Mali, du Burkina Faso, du Niger, de la Mauritanie et du Tchad.

Regarder aussi:

Media playback is unsupported on your device
G5 Sahel : les Etats-Unis posent ses conditions

Sur le même sujet