Sénégal-Chine, une coopération stratégique

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président Xi Jinping effectue sa première tournée africaine depuis sa réélection en 2018

Cette visite est la première du président chinois Xi Jinping au Sénégal.

Elle marquera une nouvelle étape dans le renforcement des relations bilatérales entre les deux pays.

Selon la présidence de la République du Sénégal, plusieurs accords de financements seront signés.

Pourquoi la Chine est-elle un partenaire stratégique important pour le Sénégal?

Chine: Xi Jinping libre de rempiler

L'UA dément être espionnée par la Chine

Retour sur cinq point clés de la coopération entre ces deux pays.

1. 2005, année de la reprise de la coopération entre la Chine et le Sénégal

C'est le 25 Octobre 2005 que le Sénégal a officiellement repris sa coopération avec la Chine. Celle-ci avait été rompue le 09 Janvier 1996 par le président Abdou Diouf au profit de Taiwan.

Pour justifier la reprise des relations diplomatiques et économiques avec la Chine, le président Abdoulaye Wade avait déclaré : " les Etats n'ont pas d'amis, ils n'ont que des intérêts".

Depuis lors, la coopération entre Chine et le Sénégal est qualifiée de mutuellement avantageuse par les deux pays. Pour preuve, le volume des échanges avec la Chine est allé crescendo. Ils ont été multipliés par 16 entre 2005 et 2017, selon l'ambassadeur de Chine au Sénégal.

2. La Chine, premier investisseur Sénégal

Selon les chiffres de la présidence du Sénégal, les investissements de l'empire du milieu s'élèvent aujourd'hui à 1.156 milliards de FCFA. Depuis l'accession du président Macky Sall au pouvoir en 2012, environ 900 milliards de FCFA ont été mobilisés pour le financement de nombreux projets dans plusieurs secteurs.

3. Les chantiers financés par la Chine au Sénégal

La Chine a contribué au financement de nombreux projets d'équipements et d'infrastructures de développement socio-économique au Sénégal.

Parmi les acquisitions et projets financés par la Chine :

-Quatre cent six minibus King long d'une valeur de 11 200 000 000 FCFA;

- Acquisition de 235 bus au profit de Dakar-Dem-Dikk, la société publique de transports en commun d'une valeur de 15 000 000 000 FCFA;

- Réalisation de la Boucle 90 kV de Dakar phase 1 d'une valeur de 23 680 000 000 FCFA;

- Réhabilitation et l'extension du réseau électrique à Dakar d'un montant de 41 040 000 000 FCFA ;

- Rénovation de onze (11) stades régionaux ;

- Construction de l'Hôpital pour enfants de Diamniadio .

La coopération entre ces pays se matérialise également sur la plan culturel.

La Chine a financé la construction du Grand théâtre national et du musée national des civilisations noires.

Au plan sportif, l'arène nationale financée et construite par une entreprise chinoise sera inaugurée par les deux chefs d'Etat ce dimanche.

4. Prêts contre investissements, un modèle contesté

S'il est vrai que les investissements de la Chine en Afrique sont importants, il n'en demeurre pas moins qu'ils restent contestés. En vérité, la Chine prête beaucoup plus qu'elle n'investit. Le président de la République Macky Sall a invité la Chine à privilégier davantage les investissements aux prêts concessionnels.

5. La Chine dans le Plan Sénégal Emergent

Selon l'ambassadeur de Chine au Sénégal, son pays est le premier investisseur du Plan Sénégal Emergent, avec un financement total de 884 milliards de FCFA injectés au cours de ces cinq dernières années.

Considéré comme le plus grand chantier du Plan Sénégal Emergent, l'autouroute Ila Touba sera construite par l'entreprise chinoise CRBC.

Le parc industriel de Diamniado également construit par une entreprise chinoise bénéficie du soutien financier de ce pays. La deuxième phase du projet sera financé à hauteur de 60 milliards de FCFA par la Chine.

Media playback is unsupported on your device
La superpuissance de Xi Jinping affectera-t-elle le 21ème siècle?

Sur le même sujet