La mort d'un prête à Buea endeuille l'église catholique

police, buea, prêtre, église, cameroun Copyright de l’image AFP
Image caption La police en patrouille à Buea au sud-ouest du cameroun

Le curé de la paroisse catholique de Bomaka, a été tué par des individus non identifiés.

"C'est avec un cœur lourd et une grande tristesse que nous annonçons le rappel à Dieu de notre prêtre bien-aimé le Rév. Alexander Nougi Sob, un prêtre de notre église locale qui a été abattu à Muyuka ", a déclaré vendredi le vicaire général du diocèse de Buea, le révérend Asek Bernard, dans un communiqué.

Selon les témoins, Alexander Sob a été pris dans un feu croisé entre les forces de sécurité et des hommes armés dans la zone sur la route Muyuka-Buea.

" Nous avons reçu des photographies du corps du prêtre décédé. Le corps est mutilé", a précisé un chargé de communication de l'église catholique à Yaoundé.

Regain de violence à Buéa au Cameroun

Au Cameroun, le visage caché de la crise anglophone

Suite à l'annonce de la disparition du prêtre Alexander Nougi Sob, qui occupait les fonctions de secrétaire à l'éducation catholique de Buéa de nombreux messages de condoléance ont été diffusés sur les réseaux sociaux.

Les autorités camerounaises ne se sont pas encore exprimées sur les circonstances de la disparition du curé.

L'église catholique joue un rôle important dans la résolution de la crise politique qui oppose les séparatistes anglophones au pouvoir central.

Selon l'ONG international crisis group, "l'église catholique est le seul acteur à même de promouvoir le dialogue entre les insurgés et le gouvernement".

L'élection présidentielle au Cameroun est prévu pour le 7 octobre prochain. Le président sortant Paul Biya est candidat à un septième mandat consécutif.

A regarder:

Media playback is unsupported on your device
Le Cameroun en crise

Lire plus