En Ethiopie, l'ONLF dépose les armes

Des combattants de l'ONLF (photo d'archives) Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des combattants de l'ONLF (photo d'archives)

Le Front de libération nationale de l'Ogaden, un groupe rebelle éthiopien, a unilatéralement décidé d'observer le cessez-le-feu.

L'ONLF (son sigle en anglais) déclare qu'à la suite de l'appel à la paix lancé par le nouveau Premier ministre Abiy Ahmed, il s'engage à participer à un règlement pacifique de ses divergences avec le gouvernement éthiopien.

Le parlement éthiopien a récemment retiré l'ONLF d'une liste d'"organisations terroristes".

Abiy Ahmed multiplie les gestes d'apaisement à l'intérieur du pays, mais aussi avec les Etats voisins, l'Erythrée notamment, depuis qu'il est désigné Premier ministre en avril dernier.

Dans l'une de ses attaques les plus meurtrières, l'ONLF, créé en 1984, a tué 70 travailleurs d'une société pétrolière chinoise, en 2007.

Sur le même sujet